Le logement, une priorité

Opinion parue dans Lausanne Cités du 2 décembre 2015

Entre 2012 et 2016, la Ville de Lausanne aura mis en chantier plus de 2000 logements, plus du double qu’au cours des cinq ans qui ont précédé. Ce chiffre exprime la détermination de la gauche à lutter contre la pénurie qui sévit. [+]

Taxis lausannois : oui à l’évolution, non à la loi de la jungle

Position commune des Verts lausannois, de La Gauche (Lausanne) et du Parti socialiste lausannois

L’arrivée de la société Uber dans la région lausannoise a suscité des craintes, des débats et aussi un certain engouement. La particularité des services qu’elle offre est d’être, de prime abord, difficile à classer et à appréhender dans les cadres habituels. Cette modernité semble parfois lui assurer une large sympathie… Pourtant, la jolie étiquette d’économie du partage est trompeuse : loin de promouvoir la mise en commun, Uber ne fait qu’introduire par les interstices des règlements une concurrence brutale à côté de laquelle les cas de sous-enchère salariale qui défraient la chronique dans le secteur de la construction font pâle figure. [+]

Pour des taxis d’intérêt public

Opinion parue dans Lausanne Cités du 24 juin 2015

La sous-enchère salariale fait l’unanimité contre elle. Personne ne défend les conditions de travail abusives en vigueur sur certains chantiers, qui ne respectent pas les règles et les usages locaux. Mais serions-nous plus tolérants si nous pouvions commander, via une application smartphone, des ouvriers étrangers demandant des salaires de misère sans cotisations sociales? La fraude serait-elle elle soudain appelée innovation si les entreprises responsables étaient des start-up venues de Californie ? [+]

Voter pour la Suisse de demain

Opinion parue le premier juin 2015 dans l’Agefi

La Suisse est admirée loin à la ronde pour la qualité de son système de formation. Apprentissage dual, institutions de rang mondial, coexistence, au niveau supérieur, des HES, des universités et des EPF: autant de caractéristiques qui, combinées à une perméabilité facilitant par des passerelles le changement d’une filière à une autre, place notre pays dans une position enviable et enviée. [+]

UberPOP et les autres : les mêmes règles pour tous.

Interpellation déposée au Conseil intercommunal des taxis de la région lausannoise le 7 mai 2015

En septembre 2014, Uber mettait en place son service UberX à Genève. On connaît la suite : confusion, tolérance de facto, interdiction puis projet de refonte de la loi cantonale sont les événements qui se sont succédés dans le canton du bout du lac.

A Lausanne, la même société déployait début 2015 son service UberPOP, qui permet à des particuliers de transporter d’autres particuliers dans leur voiture privée. Le Comité de direction de l’association en charge des taxis pour la région lausannoise s’est exprimé, par la voix de M. Vuilleumier, pour affirmer la légalité de cette offre, assimilable au sens légal à du covoiturage. [+]

Respect de la législation sur les marchés publics par la société TRIDEL S.A.

Question à la Municipalité déposée au Conseil communal de Lausanne le 21 avril 2015

L’arrêt rendu le 31 mars 2015 par la IIe cour de droit public du Tribunal fédéral donne définitivement raison à la Commission fédérale de la concurrence dans son recours contre la société TRIDEL S.A. Le litige portait sur l’attribution du marché de la fabrication et de la distribution en gros des sacs à déchets en plastique officiels taxés. Le Tribunal retient que la clause d’urgence, prévue dans la législation sur les marchés publics, qui permet à un adjudicateur de procéder par invitation au lieu de faire un appel d’offres public, a été utilisée à tort par la société TRIDEL S.A. qui disposait de suffisamment de temps pour organiser un processus ordinaire. [+]

T’as où la télé?

Opinion parue dans Lausanne Cités du 1er avril 2015, co-signée avec Denis Corboz, conseiller communal

Cela peut paraître un tout petit événement: la Télé, notre chaîne de télévision régionale, cessera de retransmettre le mardi les séances du Grand Conseil. En l’absence de chiffres d’audience, on ne peut pas estimer combien de téléspectateurs suivaient les travaux du Parlement par ce biais. Mais symboliquement, c’est bien un relais de la démocratie locale de moins. Cette décision a fait débat, au niveau cantonal mais aussi lausannois, puisque la Ville détient 25% de cette chaîne. En fin d’année 2014, Lausanne, aux côtés d’autres actionnaires, a participé à une recapitalisation de La Télé. Si nous avons soutenu cette démarche, c’est que la pluralité des médias nous semble absolument nécessaire à une information correcte et diversifiée des citoyens. On peut faire des reproches à la programmation de La Télé, évidemment. Mais en son absence, la RTS occuperait seule le créneau de l’information audiovisielle. Or, il est bien un domaine où les monopoles sont néfastes, celui des médias! [+]

Appréciation du risque sécuritaire lors de manifestations : comment éviter les excès de prudence ?

Interpellation déposée au Conseil communal de Lausanne le 17 février 2015

En date du 12 février 2015 se tenait dans l’établissement public Le Bourg (discothèque au sens de la Loi cantonale sur les auberges et débits de boissons), une projection de film précédée d’une conférence. Organisée en lien avec une exposition au Forum de l’hôtel de Ville par un comité auquel appartient le soussigné, cette soirée était consacrée au sauvetage de Juifs par des Justes albanais pendant la Seconde Guerre mondiale et comprenait l’intervention du prof. Sami Sandhaus, rescapé du camp de concentration de Bershad, en Ukraine – l’un des derniers témoins vivants de la tragédie de l’Holocauste dans notre région. [+]