Moins de sommets sur le plateau : pour un plan communal anti-pics de pollution

Postulat déposé le 31 janvier 2017 au Conseil communal de Lausanne

La vague de froid qui touche le plateau et notamment les rives du Léman engendre des dépassements des valeurs limites de concentration de particules fines qui représentent un danger pour la santé publique. Plusieurs types de mesures peuvent être envisagées pour y faire face.  

Les particules fines sont des poussières de très petite taille (moins de 10 µm (micromètres ou millièmes de millimètre) en suspension dans l’air. Emises notamment par les chauffages, les véhicules à moteur ou l’activité industrielle, elles sont nocives pour les voies respiratoires ainsi que pour le cœur. L’affaiblissement des défenses immunitaires, les réactions allergiques aigues et l’asthme sont quelques-uns des phénomènes sanitaires constatés dans les populations exposées à de trop grandes concentrations. Un consensus scientifique émerge par ailleurs autour de l’idée que les particules les plus petites, dites PM 2.5 (moins de 2.5 µm), ont des effets encore plus nuisibles. Ainsi, alors que cette sous-catégorie ne fait pas encore l’objet, dans notre pays, de relevés systématiques ni de normes, la Commission fédérale de l’hygiène de l’air considère qu’ « il convient d’introduire une valeur limite d’immission pour les fractions plus fines (PM 2.5) »[1]. Plus inquiétant, et toujours selon cette commission fédérale, « les études longitudinales ne permettent pas d’identifier un seuil de concentration en-dessous duquel elles n’auraient pas d’effet »[2] – autrement dit, même des faibles concentrations nuisent à la santé. [+]

Le Festival de la Cité a-t-il un cœur ?

Interpellation déposée le 12 avril au Conseil communal de Lausanne

Par voie de presse, nous avons pris connaissance de quelques contours du projet porté par la nouvelle directrice du Festival de la Cité. Poussé par divers travaux à sortir de ses lieux habituels depuis quelques éditions, le festival pourrait, si l’on comprend bien l’intention, se déployer dorénavant définitivement sur plusieurs sites. Cette nouvelle a pu surprendre celles et ceux qui s’attendaient à un simple retour au bercail. [+]

Un double délai regrettable pour l’arrivée du matériel de vote

Interpellation urgente déposée au Conseil communal de Lausanne le 16 février 2016

La Municipalité a répondu immédiatement. Une version écrite de la réponse n’est pas disponible. En substance, la décision dépendait des autorités cantonales, les communes ne pouvant faire autrement que de l’appliquer. Voir également cet article paru sur le site de 24 heures.

Conformément aux délais applicables pour une votation, les électeurs lausannois qui prennent part aux élections communales et aux quatre votations fédérales du 28 février ont reçu leur matériel de vote au plus tard dans le courant de la quatrième semaine précédant cette date. C’est ce que prévoit l’article 19, al. 1., de la Loi cantonale sur l’exercice des droits politiques (LEDP) pour les scrutins comprenant une votation. L’alinéa 2 du même article prévoit en effet que le délai pour la votation s’applique aussi pour l’élection si elles ont lieu le même jour. [+]

Electrosanne : qui a tiré la prise ?

Question écrite déposée le 27 octobre 2015 au Conseil communal de Lausanne

La Municipalité a répondu le 26 janvier 2016

Le 13 octobre, le festival Electrosanne annonçait que la dixième édition, qui s’était tenue en septembre de la même année, serait la dernière. Il avance, notamment, n’avoir « pas rencontré l’engagement nécessaire de la part de ses partenaires publics et privés ». Dans le journal 24 heures, le 14 octobre, les propos suivants du service de la culture lausannois étaient rapportés : « Nous avions d’ailleurs inscrit le festival parmi les événements à soutenir dans notre préavis de politique culturelle. Mais en termes de moyens et de calendrier, nous n’avons pas pu aller dans leur sens. Il aurait fallu une décision politique qui n’était pas de notre ressort. Cette nouvelle est une déception, bien sûr ». [+]

UberPOP et les autres : les mêmes règles pour tous.

Interpellation déposée au Conseil intercommunal des taxis de la région lausannoise le 7 mai 2015

En septembre 2014, Uber mettait en place son service UberX à Genève. On connaît la suite : confusion, tolérance de facto, interdiction puis projet de refonte de la loi cantonale sont les événements qui se sont succédés dans le canton du bout du lac.

A Lausanne, la même société déployait début 2015 son service UberPOP, qui permet à des particuliers de transporter d’autres particuliers dans leur voiture privée. Le Comité de direction de l’association en charge des taxis pour la région lausannoise s’est exprimé, par la voix de M. Vuilleumier, pour affirmer la légalité de cette offre, assimilable au sens légal à du covoiturage. [+]

Respect de la législation sur les marchés publics par la société TRIDEL S.A.

Question à la Municipalité déposée au Conseil communal de Lausanne le 21 avril 2015

L’arrêt rendu le 31 mars 2015 par la IIe cour de droit public du Tribunal fédéral donne définitivement raison à la Commission fédérale de la concurrence dans son recours contre la société TRIDEL S.A. Le litige portait sur l’attribution du marché de la fabrication et de la distribution en gros des sacs à déchets en plastique officiels taxés. Le Tribunal retient que la clause d’urgence, prévue dans la législation sur les marchés publics, qui permet à un adjudicateur de procéder par invitation au lieu de faire un appel d’offres public, a été utilisée à tort par la société TRIDEL S.A. qui disposait de suffisamment de temps pour organiser un processus ordinaire. [+]

Appréciation du risque sécuritaire lors de manifestations : comment éviter les excès de prudence ?

Interpellation déposée au Conseil communal de Lausanne le 17 février 2015

En date du 12 février 2015 se tenait dans l’établissement public Le Bourg (discothèque au sens de la Loi cantonale sur les auberges et débits de boissons), une projection de film précédée d’une conférence. Organisée en lien avec une exposition au Forum de l’hôtel de Ville par un comité auquel appartient le soussigné, cette soirée était consacrée au sauvetage de Juifs par des Justes albanais pendant la Seconde Guerre mondiale et comprenait l’intervention du prof. Sami Sandhaus, rescapé du camp de concentration de Bershad, en Ukraine – l’un des derniers témoins vivants de la tragédie de l’Holocauste dans notre région. [+]

Libéralisation totale du marché de l’électricité : les services publics grands perdants ?

Interpellation déposée au Conseil communal de Lausanne le 28 octobre 2014, avec la co-signature de membres des groupes des Verts et de La Gauche

Le 8 octobre dernier, le Conseil fédéral mettait en consultation l’arrêté fédéral sur la deuxième étape de l’ouverture du marché de l’électricité. Cette « ouverture » plus large est prévue par la Loi sur l’approvisionnement en électricité (LApEl), adoptée suite au refus en 2002 de la Loi sur le marché de l’électricité (refusée à 52.58% au plan suisse et à 55.53% à Lausanne) qui visait, elle, une ouverture complète du marché pour l’ensemble des consommateurs. A l’heure actuelle seuls les plus gros consommateurs (entreprises) peuvent choisir leur fournisseur d’électricité. Le projet du Conseil fédéral propose d’étendre cette libéralisation à l’ensemble des consommateurs, y compris les ménages ­ ce qui était prévu par la LApEl. Cette extension est soumise au référendum facultatif. [+]

Edicules sur le domaine public : quelle vocation et quelle contribution à la cohésion sociale dans les quartiers?

Interpellation urgente déposée au Conseil communal de Lausanne le 26 août 2014

Le 15 juillet, la Ville a publié un appel d’offres portant sur trois édicules situés sur le domaine public, dans trois quartiers lausannois, avec un délai au 15 septembre pour le dépôt de projets proposant « un concept d’exploitation innovant ». Selon le texte de l’appel d’offres, les futurs exploitants doivent également être en capacité « d’entreprendre et de financer » une rénovation de ces petits bâtiments. [+]

Sommes-nous condamnés à accepter des projets de construction privés qui nuisent aux locataires en place et aux ensembles architecturaux cohérents ?

Interpellation déposée au Conseil communal de Lausanne le 6 mai 2014 avec Yoann Dupuis, La Gauche

A plusieurs reprises ces derniers mois, des dossiers de démolition de bâtiments d’habitation en vue d’une reconstruction ont défrayé la chronique communale. Trop souvent, des promoteurs prennent prétexte de la nécessaire densification pour réaliser des opérations financièrement intéressantes qui impliquent la destruction de bâtiments non pas historiques au sens strict, mais souvent d’un intérêt esthétique local incontestable et contribuant à l’identité visuelle d’un quartier. [+]