Le logement, une priorité

Opinion parue dans Lausanne Cités du 2 décembre 2015

Entre 2012 et 2016, la Ville de Lausanne aura mis en chantier plus de 2000 logements, plus du double qu’au cours des cinq ans qui ont précédé. Ce chiffre exprime la détermination de la gauche à lutter contre la pénurie qui sévit.

Loin de se cantonner à la réalisation de subventionnés, comme le veut parfois la caricature, la Ville agit sur tous les fronts, comme avec les logements à loyer contrôlé, destinés aux classes moyennes. Accessibles à tous sans conditions de ressources, ils sont attribués en priorité aux personnes résidant ou travaillant à Lausanne, à des prix abordables. Surtout: ils sont protégés contre toute augmentation brutale du loyer au changement de locataire, afin de rester bon marché durablement!

Le marché immobilier a montré qu’il n’était pas capable de faire face seul à la grave pénurie qui touche la région, et la Ville doit dès lors mettre sur pied une offre publique complémentaire. Une évidence qui devrait faire consensus? Malheureusement, il n’en est rien à Lausanne… En juin 2015, alors que le Conseil communal devait se déterminer sur le financement de quel- que 200 nouveaux logements, l’opposition est ainsi venue du parti libéral-radical et de plusieurs élus UDC. Les mêmes ont voté contre un bâtiment à la Sallaz comprenant une bibliothèque, une garderie et des appartements.

La réalisation de nouveaux logements doit s’accompagner de mesures pour protéger les locataires en place et les logements bon marché dans les quar- tiers. Chaque fois que la loi le lui permet, la Municipalité appuie les locataires qui font valoir leurs droits, face à des congés pour rénovation ou reconstruction qui les laissent sans solution. La Ville a également informé, courant 2015, tous les Lausannois au sujet des droits et devoirs des locataires, une mesure de bon sens qui rétablit un peu d’équilibre dans la relation avec des gérances qui sont, elles, professionnelles. Une mesure qui a, là aussi, suscité la colère du PLR…

Le logement, tout le monde en parle. Mais qui agit vraiment pour les Lausannois? Pensons-y à l’occasion des élections communales à venir!

Leave a Reply